Mariem et Cyrielle

Mariem et Cyrielle font partie des binômes les plus anciens de Proxité : elles se sont vues toutes les semaines à Nanterre pendant plus de cinq ans ! Elles nous racontent comment leur relation de parrainage a évolué depuis leur première rencontre, en mars 2013 :

mariem-cyrielle-proxiteMariem, filleule : J’ai évolué avec Cyrielle.  Ca m’a apporté de la maturité, parce que Cyrielle m’a expliqué comment appréhender les choses, de voir toujours le côté positif et de ne jamais baisser les bras.  Avoir une personne qui travaille avec nous et seulement nous, ça nous crée un «cocon». La personne s’habitue à nous, elle connait nos difficultés, les domaines qu’on aime et ceux qu’on n’aime pas ; on apprend à se connaître mutuellement.  Je voudrais rajouter que, comme le dit Cyrielle, ça crée un suivi. En fait, il n’y a pas que notre parrain qui suit notre expérience et notre évolution ; il y a aussi les responsables de parrainage de Proxité, et c’est ça aussi qui est intéressant.

Cyrielle, marraine : Au départ, on était plus dans l’exercice scolaire, parce qu’on ne savait pas trop comment s’y prendre, comment sortir des sentiers battus. Avec le temps, on a appris à se connaître, on s’est découvert certains points communs et d’autres complètement différents (rires). Aujourd’hui, c’est naturel. J’ai vu Mariem grandir et très honnêtement, c’est une fierté. J’ai aussi appris beaucoup sur moi, sur ce que je ne me pensais pas capable de faire, de lui apporter. Quand je cherchais du bénévolat, je voulais forcément apporter mon aide, mais je n’avais pas conscience que ça pouvait m’apporter à moi aussi en retour. Je pense que c’est ce qui fait la richesse de notre binôme. Et je trouve que la formule de Proxité marche vraiment bien : c’est paradoxal, mais on est à la fois bien encadrés et on a énormément de liberté. On a tout ce qu’il faut, en fait !